• L’élève distrait ne pense pas à ce que le maître fait avec sa classe, il pense,  mais à autre chose. Les causes de distraction sont évidemment multiples, mais quelques-unes sont en rapport avec le travail du maître.

L’élève pense à autre chose en dehors de la classe, parce que ce que demande le maître ne l’intéresse pas ; par exemple il se peut que ce qui lui est demandé lui paraisse trop facile ou trop difficile, qu’il s’ennuie, etc…

L’élève pense encore à ce qui a été dit ou fait quelques instants ou quelques minutes avant :

– il est resté bloqué sur quelque chose qu’il ne comprend pas, et continue à essayer de comprendre ;
– ce qui a été dit ou fait l’a vivement intéressé, et a provoqué une série d’associations d’idées qui a écarté l’élève du chemin suivi par le maitre.

 

• Ainsi, tout ce que le maître fait peut provoquer des distractions, c’est un risque qu’on ne peut éviter.

 

Pour compenser les effets de la distraction :

– la meilleure pratique est d’être attentif à tous les élèves, pour repérer les distraits et les interroger, ce qui peut être instructif pour d’autres
– les pratiques de répétitions systématiques, de révisions, permettent de connaître et de combler les lacunes qui ont pour origine une distraction non détectée sur le moment.

Praesent ultricies quis, elit. diam eleifend Donec consectetur eget